By browsing our site you accept the installation and use cookies on your computer. Know more

Menu Logo Principal CIRAD IUFRO

IUFRO Genomics and forest tree genetics

Sessions and invited speakers

Session 1 - Genetic architecture of local adaptation and species boundaries: Nicolas Bierne & Alex Buerkle

 

 

Session 4 - Phylogenetics and genomic evolution: Myriam Heuertz & Paul Manos

Session 2 - Linking phenotype, genotype & environment: Angela Hancock & Matthew Rockman

Session 5 - Using genomics to meet the conservation and breeding challenges of the 21st century: Christian Maltecca & Aaron B.A. Shafer

Session 3 - Abiotic stress responses & biotic interactions: Rishikesh P. Bhalerao & Joy Bergelson

Session 6 - Resources, tools and methods: Steve Difazio & John MacKay

Keynote Lectures

Opening lecture: Outi Savolainen               Closing lecture: Antoine Kremer

The Conference

Genomics and Forest Tree Genetics Conference

a conference jointly organised by the four working parties of IUFRO subdivision 2.4 (Genetics) with two side events: Genomic Selection workshop  & IUFRO Task Force meeting

30 May - 3 June, 2016 - Arcachon, France

Oak tree

Just a decade after the first forest tree genome sequence was published (that of black cottonwood in 2006), the rapidly evolving tools and methods of 'omics' and bioinformatics have advanced our understanding of the following topics: tree growth and development; the responses of trees to intrinsic and extrinsic factors; the remarkable buffering capacity of trees, enabling them to cope with chronic stresses and extreme events; the molecular basis of genetic variation within and between species and the way in which this variation has been shaped by evolutionary forces and its relationship to phenotypic variation and adaptation.

Logo IUFRO 2016

Genomics will undoubtedly play a major role over the next decade and beyond, not only to further understand the mechanisms underlying the adaptation and evolution of these organisms, but also to develop and implement innovative management and policy actions to preserve the adaptability of natural forests and intensively managed plantations. Knowledge gained through the use of 'omics' technologies can thus have a huge potential impact when helping forests adapt to the main challenges they will face in the future (e.g. increasing wood demand, pressure to conserve forest areas, climate changes and associated threats).

Scientific findings

Therefore, the objective of this conference - bringing together researchers from the four working parties of IUFRO subdivision 2.4 (Forest Genetics) - is to  present and discuss new scientific findings in the area of population, quantitative and evolutionary genetics and how they can be applied in genetic resource conservation and breeding. Participants may submit contributions from empirical, experimental and theoretical pieces of works, that address key leading scientific and applied issues.

-> IUFRO task force side event

-> Genomic selection workshop

-> Evoltree annual meeting

French version

IUFRO 2016 - Conférence internationale sur le thème de la génomique et de la génétique forestière

L'INRA organise une conférence internationale sur le thème de la génomique et de la génétique forestière, du 30 mai au 3 juin 2016 au palais des congrès d'Arcachon. Sous l'égide de l'IUFRO*, elle regroupera environ 300 chercheurs/post-doc/étudiants du public et du privé.

 Une décennie après le séquençage du génome du premier arbre forestier (celui du peuplier en 2006), l'évolution rapide des outils et des méthodes de «omiques» et de la bioinformatique ont fait progresser notre compréhension à la fois sur (i) la  croissance et le développement des arbres, (ii) les réponses des arbres aux facteurs de forçage biotiques et abiotiques, la capacité remarquable de ces derniers à tamponner l'effet de l'environnement, leur permettant de faire face à des  contraintes chroniques et des événements climatiques extrêmes, et (iii) les bases moléculaires de la variation génétique, au sein et entre les espèces et la manière dont cette variation a été façonnée par les forces évolutives et sa relation avec la variation phénotypique et l'adaptation. La génomique aura sans doute un rôle majeur à jouer dans la prochaine décennie afin non seulement de mieux comprendre les mécanismes d'adaptation et d’évolution de ces organismes, mais aussi pour développer et mettre en œuvre des stratégies innovantes visant à accélérer l'amélioration des arbres ainsi que la mise en place d’actions de préservation de la capacité d'adaptation des forêts naturelles et de plantations. Les connaissances acquises grâce à l'utilisation des technologies «omiques » ont un impact potentiel énorme pour étudier  l'adaptation des forêts aux principaux défis auxquels elles devront faire face au cours du 21ème siècle : demande croissante de bois, pression pour conserver les zones forestières, changements climatiques et menaces accrues des maladies et bioagresseurs.

 L'objectif de cette conférence - regroupant pour la première fois les chercheurs des quatre groupes de travail de IUFRO concernés par la génétique - est de présenter et de discuter des nouvelles découvertes scientifiques dans les domaines de la génétique des populations, génétique quantitative et de la génétique évolutive ainsi que de leur application à la conservation et à l’amélioration des ressources génétiques. L'utilisation raisonnée de la variabilité génétique, tout comme l'optimisation des pratiques sylvicoles sont les deux leviers principaux de la durabilité des écosystèmes forestiers.

* L'IUFRO (International Union of Forest Research Organization, http://www.iufro.org/iufro/) est une organisation non gouvernementale, sans but lucratif, avec une longue tradition de fonctionnement en réseau remontant à 1892. C'est actuellement l’unique réseau de coopération en sciences forestières ayant une couverture mondiale. Plus de 15.000 chercheurs d’environ 700 organisations membres situées dans plus de 110 pays, coopèrent dans le cadre de l’IUFRO sur la base du volontariat. La mission de l'IUFRO est de promouvoir la coopération internationale en recherches forestières.